Loading...

Le Président Confédéral a rencontré le cabinet du ministre de l’Agriculture

Accueil / Actu FBMV / Le Président Confédéral a rencontré le cabinet du ministre de l’Agriculture

Le 5 septembre dernier, Jean-François Guihard, Président de la Confédération Française de la Boucherie Charcuterie Traiteur a été reçu au ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation par Claire Le Bigot et Olivier Cunin, conseillers au sein du cabinet de Stéphane Travert.

Cette rencontre, qui faisait écho à une demande de la CFBCT dans un courrier adressé au Président de la République, a permis à Jean-François Guihard d’attirer l’attention du ministère sur les problématiques rencontrées par les artisans Bouchers-Charcutiers.

Après un bref état des lieux du Métier, Jean-François Guihard a expliqué que la CFBCT était désormais la seule organisation patronale représentative de la branche.

Au sujet des états généraux de l’alimentation auxquels prend part activement la CFBCT, Jean-François Guihard a rappelé aux conseillers du ministre qu’« entre ceux qui prônent la vente-directe à la ferme qui représente 3% du marché et la distribution de masse qui représente 61%, il ne faudrait pas oublier l’artisanat ». Il a illustré son propos en précisant, chiffres à l’appui, que sur des filières de qualité comme le Label Rouge gros bovin, la Boucherie artisanale représente 60% des volumes.

L’entretien a également été l’occasion de rappeler que l’emploi du terme « artisanat » et ses dérivés était exclusivement réservé aux professionnels immatriculés au répertoire des métiers et que certaines enseignes de la grande distribution s’exposaient de fait à des sanctions conformément au Code de l’artisanat.

Au sujet des contrôles sanitaires désormais rendus publics, le président confédéral a demandé au ministère plus de « souplesse », suggérant un changement dans l’approche : « plutôt que de sanctionner de suite, il conviendrait de faire preuve de pédagogie en obligeant notamment les établissements en faute à suivre une formation d’hygiène ».

Par ailleurs, Jean-François Guihard a réclamé des contrôles plus stricts concernant l’abattage familial et les ventes à la ferme. Il a demandé à ce que soit respecté l’adage « mêmes droits, mêmes devoirs, mêmes financements » quand on sait que certains ateliers de découpe bénéficient de subventions européennes redistribuées par les régions alors que l’artisanat n’est aucunement aidé en la matière.

Enfin, le président Guihard a réitéré la demande de la Confédération pour résoudre les dossiers sous-déchets et MRS estimant que ces derniers n’avançaient pas suffisamment vite aux yeux de la CFBCT.

Commentaires(1)

  • Drouyer michel
    26 septembre 2017, 9 h 26 min  Répondre

    Jean François Guihard La boucherie artisanale conseil ses clients sur la provenance de ses viandes et volaille et est un acteur indispensable dans l’animation des bourgs et centre ville .les MOF bouchers sont pour ton action Michel Drouyer MOF 1972

Laissez un commentaire